poetik' & plus à venir ?

Cumulus.

Quatre petits moutons – et non des pigeons – voguent, parés d’un bleu bien cotonneux. Perplexes, les cieux voient passer le sourcil levé, ces êtres quelques peu difformes mais à la fourrure bien tenace. Histoire d’une cohabitation certes salutaire, mais au premier abord surnaturelle. Cumulus.

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s