poetik' & plus à venir ?

Surface.

 

Rivage. Ce sable, ces galets, cette agréable contrée. Pourquoi devrais-je donc la quitter ? Qui plus est, à la nage. Tant bien que mal, je plonge. Délaisse ce confort, pour oser produire l’effort. Comme dans un songe, la coulée, elle, se prolonge. Surface. Où suis-je ?

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s